Entre passé et avenir

Par 20 janvier 2020 à 14:58

Nous sommes en Allemagne en 1963 alors que débute le second procès d’Auschwitz. Eva en est le personnage principal. Elle suit des études d’interprètes et parce qu’elle maîtrise le polonais, on lui demande d’assister au procès afin d’assurer, durant les audiences, la traduction instantanée des dépositions que feront les survivants du camp. La voilà confrontée à un passé qu’elle ignore. Elle accepte ce mandat contre l’avis de ses parents, de son futur fiancé et de ses proches. Au lendemain de la guerre, une partie de la population veut oublier et se reconstruire. Les révélations auxquelles le procès la confronte ne tardent pas à la bouleverser. Elle prend conscience que ce que l’Allemagne a vécu durant cette période les concerne, elle, et sa famille ainsi que toute la société de son temps. La reconnaissance du passé engage profondément l’avenir. C’est un récit que l’on vit à travers cette jeune femme qui entre dans la vie adulte et se construit.

Laurence – Bibliothèque de La Tour-de-Peilz, novembre 2019